ATELIERS D'ELABORATION : LES DATES

Pollutions lumineuses...

Quels sont les points forts, les points faibles de notre territoire, en matière énergétiques ?

Pollutions lumineuses...

Messagepar Stéphane G. » Jeu 6 Déc 2018 22:47

D'une manière général, constat :
Selon l’Ademe, les 11 millions de points lumineux qui constituent le parc d’éclairage public appellent une puissance d’environ 1300 MW, soit la puissance délivrée par une tranche nucléaire récente à pleine charge. L’éclairage public correspond à 41 % de la consommation d’électricité des communes et émet annuellement 670 000 tonnes de CO2.
Chaque année, 1000 gigawattheure seraient ainsi économisés, l'équivalent de la consommation électrique de 370 000 ménages.


Les enseignes commerciales allumées toute la nuit !? Lampadaires énergivores et obsolètes !?

Depuis le 1er juillet 2018, les enseignes et publicités lumineuses ont l'obligation d'être éteintes de 1h à 6h du matin. La mesure remonte à 2012 mais elle entre vigueur seulement maintenant pour tenter de réduire la pollution lumineuse.
Les effets de cette pollution lumineuse sur la nature sont catastrophiques :
- Les oiseaux migrateurs ne perçoivent plus les étoiles qui les guident, et s'épuisent.
- Les amphibiens, aveuglés ne différencient plus leurs proies et leurs prédateurs.
- Les insectes nocturnes, attirés par les lumières, meurent d'épuisement.
Si on éteint toutes les enseignes commerciales la nuit, les économies sont importantes et on améliore la qualité de vie de nombreuses espèces.

Agir pour l'Environnement a écrit:
Après des années de « course à l’éclairage », il est temps de revenir à un éclairage plus efficace, plus sobre et surtout mieux adapté aux besoins réels des habitants, pour plusieurs raisons :

1 • Pour réduire la pollution lumineuse sur l’environnement et le ciel étoilé :

L’éclairage artificiel excessif fait disparaître la nuit. En 10 ans, les points lumineux ont augmenté de 30% en France. La nuit est de moins en moins noire. L’alternance jour/nuit, essentielle pour les rythmes biologiques des êtres vivants, se dégrade.

La voûte céleste s’efface. Mais c’est tout l’environnement nocturne qui est fragilisé :

Les oiseaux sont désorientés.
Les insectes meurent autour des lampadaires.
En saison estivale, on estime que 150 insectes meurent en moyenne chaque nuit par point lumineux, d’épuisement ou brûlés par la chaleur. La pollution lumineuse serait la deuxième cause de mortalité des insectes après les insecticides.
Selon une étude récente, les fleurs éclairées par une lumière artificielle nocturne connaissent 62% de visites en moins par les pollinisateurs.

2 • Pour la santé des habitants :

La lumière intrusive dans l’habitation entraîne des troubles du sommeil, avec une baisse de production de mélatonine, hormone vitale au bon fonctionnement de notre organisme. Cette hormone règle notre rythme circadien (rythme biologique de 24h) et est un puissant antioxydant qui joue un rôle important pour notre système immunitaire dans la prévention du développement de cancer, de tumeurs et de troubles dépressionnaires.

3 • Pour participer à la lutte contre les dérèglements climatiques :

L’éclairage public représente en moyenne 50% de la consommation d’électricité des communes. En période de pointe électrique, chaque kWh engendre une émission de 500 à 600 grammes de CO2. Selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie, l’éclairage public est responsable de l’émission de 700 000 tonnes de CO2 chaque année en France.

4 • Pour faire des économies :

Alors que les restrictions budgétaires pèsent sur les communes, repenser l’éclairage public constitue un gisement important d’économies pour les communes … et pour le portefeuille des habitants. L’ADEME estime que l’on pourrait faire 40% d’économie sur les dépenses d’éclairage public en adaptant les installations actuelles :
. Plus de la moitié du parc d’éclairage public est obsolète et sur consommateur d’énergie
. 30 à 50% de la lumière des lampadaires est renvoyée vers le ciel (jusqu’à 60% pour les lampadaires boules).

// QUELLES SONT LES SOLUTIONS POUR UN ÉCLAIRAGE PUBLIC COHÉRENT ?

Il existe de nombreuses mesures de bon sens et simples à mettre en œuvre. Éclairer intelligent signifie avant tout adapter l’éclairage public à nos besoins réels, c’est-à-dire éclairer quand on en a besoin, à la bonne intensité, et au bon endroit :

• Réfléchir aux lieux d’éclairage
Est-il nécessaire d’éclairer toutes les zones d’une ville de la même façon ? Existe-t-il des éclairages superflus ? Des espaces naturels fragiles à protéger ? Il faut en effet distinguer l’éclairage destiné à la sécurité nocturne des citoyens de l’éclairage à des fins décoratives ou commerciales (vitrine des magasins, enseignes, publicités…).

• Réfléchir aux heures d’éclairage
Est-il nécessaire d’éclairer en plein milieu de la nuit comme on éclaire en début de soirée ? Des solutions techniques existent. Les horloges astronomiques permettent d’éteindre en milieu de nuit ou d’adapter le type et la puissance d’éclairage.

• Rénover le parc d’éclairage public
Il est primordial d’éviter une diffusion de lumière vers le ciel et d’utiliser un type d’éclairage moins énergivore, comme les lampes à vapeur de sodium basse pression plutôt que les lampes à halogénure métallique.

D’autres pistes simples et efficaces de sobriété énergétique :

- prioriser les dispositifs passifs (matériel réfléchissant),
- les détecteurs de présence,
- allumer les éclairages en cas d’intempéries (brouillard…),
- mettre en place des éclairages ponctuels pour rompre la monotonie d’une autoroute…

La réalisation d’un diagnostic est le préalable nécessaire pour mettre en place des solutions adaptées au territoire. Ainsi, en fonction de la situation et de la fréquentation de certains lieux, des extinctions nocturnes, des éclairages à détecteur de présence, des variations d’intensité et également la suppression de points lumineux inutiles peuvent être préconisés.

Les communes peuvent être accompagnées par l’ADEME et recevoir des aides financières et conseils techniques, via notamment des Conseils en Energie Partagée (CEP).

// QUELS SONT LES FREINS ?

• La Sécurité
L’éclairage rassure. Mais l’expérience des extinctions en milieu de nuit ne montre pas d’augmentation de l’insécurité routière ou de la criminalité. Des études ont démontré que les conducteurs adaptent leur vitesse de conduite en fonction de la luminosité et roulent moins vite sur les routes qui ne sont pas éclairées en continu, diminuant ainsi le nombre d’accidents.
Par ailleurs, la majorité des cambriolages chez les particuliers a lieu en plein jour.

• L’investissement de départ
Adapter l’éclairage public peut générer des coûts financiers pour les communes. Mais les économies réalisées permettront de faire baisser les factures d’électricité, ce qui permet de rentabiliser relativement rapidement les investissements liés à la rénovation du parc d’éclairage public.

// PETIT RAPPEL

Il existe quelques règles contraignantes sur les extinctions en milieu de nuit (arrêté du 25 janvier 2013). Malheureusement, elles sont insuffisamment connues et appliquées.

Les éclairages des bâtiments doivent être éteints à 1 heure au plus tard
Les éclairages des vitrines de magasins doivent être éteints au plus tard à 1h ou 1h après la fin de leur occupation si elle intervient plus tardivement
Les éclairages intérieurs de locaux professionnels doivent être éteints 1 heure après la fin de leur occupation

[Source : Agir pour l'Environnement]
Stéphane G.
 
Messages: 37
Inscription: Ven 30 Nov 2018 21:35

Re: Pollutions lumineuses...

Messagepar Guy Grasser » Sam 15 Déc 2018 20:31

Réponse à Stéphane G.
La loi existe les problème cités aussi; au non de l'association Nature & Environnement que je préside j'en ai parlé au maire de Herrlisheim, président de la comcom; la balle est dans son camp.
Guy Grasser
 
Messages: 35
Inscription: Mar 11 Déc 2018 16:56

Re: Pollutions lumineuses...

Messagepar Pasmoni » Mer 2 Jan 2019 11:07

Bonjour,

Sur l'extinction nocturne, près de 10000 communes en France se sont lancées dans l'extinction totale ou partielle, sans augmentation des accidents ou recrudescence de vols ou vandalismes :

https://www.anpcen.fr/?id_rub=96&id_ss_rub=119

http://www.nuitfrance.fr/?page=extinctions

A l'échelle de notre territoire, je ne sais pas si au moins une commune s'y est mise ; C'est simple à faire, un peu d'investissement pour des effets immédiats (réduction des factures énergétiques, permettant le ré-investissement dans du matériel neuf).

Commençons alors par éteindre l'EP dans les zones d'activités : Quel intérêt à éclairer des km de voirie, qui ne servent qu'à desservir des entreprises aux horaires de fonctionnement quasi-similaire = en journée ? Une coupure dans le créneau 22h00-5h00 (sans avoir même à rallumer en été, merci l'horloge astronomique !!) serait efficace pour les finances locales, la biodiversité...

Et quand bien même l'une ou l'autre entreprise aurait des plages horaires décalées, à elle de se payer son propre éclairage sur son terrain !! Combien de lampadaire éclairent la voie publique et les devantures/parkings des entreprises ?

Mais au fait, pourquoi créer des voiries équipées systématiquement de lampadaires ? Nos voitures, vélos, façades de maison/magasin/entrepôts sont déjà pourvus de dispositifs d'éclairement...

Pasmoni
Pasmoni
 
Messages: 14
Inscription: Mar 4 Déc 2018 16:32

Re: Pollutions lumineuses...

Messagepar Hugues » Jeu 3 Jan 2019 15:00

Le gouvernement vient justement de publier des arrêtés sur l'extinction de certains éclairages la nuit, mais rien sur la voirie. :?
Il est clair que nous pourrions aller plus loin sur ce sujet.

De nombreuses communes ont effectivement fait ce choix sans que cela ne créer de problèmes de sécurité.
D'autres mettent en place un éclairage à détection, comme Strasbourg notamment : https://www.20minutes.fr/planete/228395 ... economiser
Hugues
 
Messages: 53
Inscription: Jeu 13 Déc 2018 20:03

Re: Pollutions lumineuses...

Messagepar Stéphane G. » Dim 6 Jan 2019 18:07

Article : Pollution lumineuse : des règles plus strictes sur l'éclairage

Si la pollution lumineuse progresse, c'est en partie à cause des leds. Cela semble paradoxal, puisque ces ampoules sont censées être meilleures pour l'environnement. En réalité, elles permettent de réduire la consommation énergétique et la facture de l'éclairage, mais elles sont bien plus puissantes que les anciennes ampoules et émettent donc plus de lumière. En parallèle, la baisse du coût de l'éclairage a poussé à multiplier la quantité de sources lumineuses, notent les chercheurs de l'étude de 2017.

Les parcs, les jardins, les parkings ou encore les chantiers devront bientôt éteindre la lumière la nuit. Le gouvernement a en effet annoncé de nouvelles règles pour limiter la pollution lumineuse. Une loi de 2010 prévoyait des mesures contre ce phénomène mais l’Etat n’avait jusqu’alors pas pris tous les arrêtés nécessaires pour les mettre en œuvre. Les bâtiments du patrimoine, les parcs et jardins pourront être éclairés à partir du coucher du soleil jusqu’au plus tard 1 heure du matin, ou une heure après leur fermeture pour les parcs. Ces mesures s’appliqueront à partir du 1er janvier 2021 ! !

Impensable la loi de 2010 date ainsi d'il y a 8 ans ! Attendre 2021, est un fiasco total ! En espérant que dans le domaine notre communauté de communes sera plus rapide...
Stéphane G.
 
Messages: 37
Inscription: Ven 30 Nov 2018 21:35

Re: Pollutions lumineuses...

Messagepar Stéphane G. » Mer 20 Mar 2019 20:36

Eteigner vos lumières pendant 1 heure le 30 mars à 20h30

C'est toujours ça, bien qu'il faudrait faire ça au quotidien ou de façon régulière et ponctuelle (1h00 n'est pas suffisant). C'est comme les nettoyages de printemps, c'est symbolique or les nettoyages doivent aussi se faire plus régulièrement. 1 jour sur 365 jours par an est honteusement insuffisant.

:arrow: Les municipalités de notre comcom vont-elles faire ce geste symbolique ? Merci de jouer le jeu !

La nuit, on voit encore beaucoup trop d'enseignes lumineuses commerciales, de bâtiments administratifs, de monuments,...

Chaque année, à cette occasion plusieurs millions de personnes ont éteint leurs lumières et des milliers de monuments iconiques ont été plongés dans le noir. De Singapour à Honolulu, en passant par Sydney, Moscou, Londres, Paris, New York, ce sont 188 pays qui ont éteint leurs édifices emblématiques.

Cette année, Earth Hour aura lieu le samedi 30 mars 2019 à 20h30.

Rejoignez-nous et participez à notre mouvement vers la construction d'un avenir où l’homme et la nature vivront en harmonie !

Une nature en bonne santé nous approvisionne en nourriture, en air pur et en eau. Mais ces services essentiels à notre survie sont menacés par les changements climatiques.

Pour cette 13ème édition, Earth Hour appelle chacune et chacun à se reconnecter à la nature : participez symboliquement au mouvement en éteignant vos lumières pendant 1 heure le 30 mars à 20h30, et montrez que la nature compte ! #Connect2Earth

▶ Plus d’infos sur notre site http://www.earthhour.fr

Depuis ses débuts en 2007, Earth Hour de WWF est devenu le plus grand mouvement écologiste de la planète en mobilisant plus de 180 pays et territoires dans le monde entier.
Des océans aux forêts, nous avons mené des actions de grande ampleur pour le climat et la biodiversité, prouvant qu’ensemble, tout est possible !
Les équipes du WWF et d'Earth Hour à travers le monde ont réuni des milliers de citoyens pour aider à financer et soutenir des initiatives environnementales et sociales sur le terrain.
Stéphane G.
 
Messages: 37
Inscription: Ven 30 Nov 2018 21:35


Retourner vers Les consommations d’énergie

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron